Partagez | 
 

 Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 0:08


Lily-Rose Flint

« Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit. »



25 ans
Sorcier


Métier Langue de Plomb, salle des Cerveaux.
Habitation Un grand appartement à Londres, du côté Sorcier
Divers Elle possède un husky sibérien nommé Frusciante depuis 6 ans et elle ne le quitte plus.

Nim's

Comment as-tu rejoint le forum? Je cherchais un rpg HP actif sur un top-site et... me voilà !
Veux-tu un lien avec un p.v.? Pour tout vous dire je ne les ai pas regardé assez longtemps pour
Est-ce un double compte? Nop
Avatar Marloes Horst
Un dernier mot? Très beau forum, bravo !
Copyright electric bird

« Discussions autour d'un thé »

Peux-tu nous raconter quelques anecdotes sur toi?

* Elle fête son anniversaire tous les 23 août, et est donc du signe astrologique du Lion, bien qu'elle n'y accorde aucune espèce d'importance.
* Elle pense encore régulièrement à la mort de son père qui reste un drame pour elle. Elle demeure d'ailleurs inconsolable à ce sujet et ne tolère aucune remarque, allusion ou quoi que ce soit qui soit en rapport avec son père. Alors oui, malgré les nombreuses années, cette mort est encore un sujet sensible, à prendre avec des pincettes donc !
* Frusciante, son chien, ne la quitte jamais quand elle sort et elle est terriblement attachée à lui. Elle l'a trouvé en pleine rue quand il était encore tout jeune et l'a aussitôt recueilli.
* Derrière son physique d'ange qui s'associe à merveille à son prénom si doux, Lily-Rose est une femme au caractère bien trempé qui se laisse difficilement marcher sur les pieds. Intraitable en amour comme au travail, son tempérament l'éloigne bien souvent des autres, ce qui ne la dérange en aucun cas. En fait, lorsqu'on la regarde pour la première fois, on se focalise uniquement sur ses yeux bleus, ses longs cheveux blonds, son sourire. Et quand on s'approche un peu plus, on remarque la froideur repoussante de son regard, le sourire à demi-moqueur alors qu'on le pensait lumineux et apaisant, elle est ainsi, Lily-Rose, et elle ne cherche même pas à s'en cacher. Elle se sent mieux seule qu'accompagnée, c'est pourquoi ceux qui l'entourent sont souvent issus de nombreuses années de vie commune. Elle a du mal à accorder sa confiance, c'est certain. Mais après tout, a-t-elle vraiment besoin de compagnie en permanence ? Elle en doute.
* Elle descend d'une famille noble et très riche et a donc hérité de cette fortune, puisqu'elle est désormais l'unique fille de la famille Flint. Bien entendu, elle est une ancienne Serpentarde. Au cours de ses années d'école, elle a été remarqué pour ses résultats brillants dans les matières qu'elle aimait et pour son manque de respect et son aptitude à passer au dessus des règles dans les autres.
* Lily-Rose est une personne qui aime s'amuser et qui profite de son jeune âge, cependant, elle se laisse rarement guidée par ses sentiments, favorisant sa raison. De plus, malgré sa difficulté à se lier à d'autres personnes, elle est plutôt entourée du fait des relations de sa famille, mais elle juge souvent les autres comme étant sans intérêt.
* Amatrice de Quidditch, elle ne se lasse pas de regarder ce sport ! Quand elle était élève à Poudlard, elle faisait partie de l'équipe des Serpentard en temps que poursuiveuse et regrette, quelques fois, d'avoir abandonné ce sport à la fin de sa septième année. Il lui arrive souvent d'aller supporter son équipe préférée, les Pies de Montrose, en match et lorsqu'elle ne peut pas, elle s'arrange toujours pour suivre autrement les rencontres qu'elle veut absolument voir.
* Plus jeune, sa mère avait prévu de la marier avec l'un des fils de la famille Avery. Très vite, Lily-Rose a manifesté son refus d’exécuter cet ordre qu'elle jugeait stupide et sa mère a fini par changer d'avis, voyant sa fille devenir ingérable.
* Lily-Rose arrive souvent à obtenir ce qu'elle veut. Cela peut prendre du temps mais c'est une personne obstinée qui ne lâche pas souvent l'affaire. Quand elle a une idée fixe, elle la suit jusqu'au bout, se moquant éperdument des conséquences que cela pourrait avoir sur elle ou sur les autres, chose qu'on lui a souvent reproché à Serpentard pendant sa scolarité, alors qu'elle faisait perdre des points à sa Maison à cause de ses lubies.

Que penses-tu des guildes? En as-tu rejoint une?

En fait, Lily-Rose appartient bien à une guide. Elle est sang-pur et issue d'une noble et grande famille dans laquelle on a compté plusieurs Mangemorts. Aussi, la jeune femme appartient-elle de ce fait à la Guilde de Walburies. Mais ce n'est pas vraiment un choix. Étonnant pour une femme aussi libre, en fait, c'est l'image de la famille qui pour une fois, prône sur ses opinions. Parce qu'en réalité, Lily-Rose n'accorde que peu d'attention à ces histoires de sang-pur et déteste l'idée selon laquelle une femme n'est bonne qu'à rester chez elle. Et puis, elle a beau travailler au Ministère de la Magie, elle ne reste pas moins détachée de ces querelles politiques si rébarbatives. Alors bien sûr, elle joue parfaitement son rôle de Sang-pur hautain et méprisant, après tout, c'est important.

Que penses-tu de l'intégration des autres races dans le monde magique? Et des cracmols et des moldus?

Vous l'aurez compris, elle préfère rester en dehors de ces histoires. Cependant, quand elle y pense vraiment, elle se dit que l'intégration des cracmols la laisse indifférente. Tandis que celle des moldus est plus délicate, comment prévoir leur réaction face à cette magie ? Au fond, vivre avec des personnes n'ayant aucun pouvoir magique ne la dérangerai pas, mais elle ne peut s'empêcher de se demander ce qui se produirait si jamais cela arrivait vraiment. Mais si on lui demande, elle prônera bien entendu la suprématie des sorciers et dira que l'idée d'intégrer de tels individus dans le monde magique serait un blasphème.

Que ferais-tu si tu rencontrais un troll des montagnes sur ton chemin?

Curieuse de nature, Lili-Rose l'observerait. De loin. De très loin. Elle n'est pas sotte, et n'aime pas particulièrement l'idée de risquer sa vie. Alors autant vous dire qu'elle l'observerait de loin et le contournerait, tout simplement. À quoi bon vouloir prouver à quelqu'un qu'elle est assez bonne sorcière pour faire ce genre de choses ? Elle n'en tirerait aucun mérite, aucun intérêt, elle n'a pas besoin de ce genre d'exploit pour connaître sa valeur.


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 0:08


Histoire

« La mort viendra et elle aura tes yeux. »
« I don't ever wanna feel like I did that day. »

23 AOUT 1960
Élisabeth et William Flint contemplaient le berceau dans lequel reposait leur fille, tout juste née. Leurs mains s'enlaçaient doucement alors que l'émotion les empêchaient de parler. Mais avaient-il besoin de mots au fond ? Non. Absolument pas, leurs yeux parlaient pour eux : ils étaient heureux. Heureux et émus au delà des mots. Alors ils laissaient le silence s'installer tandis que, paisiblement, leur enfant dormait. Ils s'étaient décidés sur son prénom depuis des mois : Lily-Rose. Lily-Rose Flint.
Bienvenue dans ce monde Lily-Rose, on te souhaite bien du courage.


Le jeune couple était fortuné, réputé dans le monde de la magie, sans oublier qu'ils étaient tout deux descendants d'une longue lignée de sang-pur. Aucun doute concernant la jeune enfant donc : elle n'avait que du sang sorcier dans ses veines. Aussi fut-elle élevée dans le luxe, mais aussi avec une certaine sévérité. De la part de sa mère surtout : son père se révélait plus tendre, plus affectueux, plus laxiste. Il adorait sa fille et si ça ne tenait qu'à lui, il aurait cédé à ses moindres caprices : Elle était sa princesse. Mais étrangement, Lily-Rose n'était pas une fille si demandeuse que ça, elle n'était pas tellement capricieuse seulement, elle obtenait presque à chaque fois ce qu'elle désirait. D'un autre côté, ses grands yeux bleus d'enfant encadrés par de beaux cheveux blonds étaient irrésistibles. Pas étonnant que William se laisse attendrir. Le père de Rose ne cessait de lui répéter qu'il avait deux amours dans la vie, sa fille et sa femme qu'il aimait infiniment. Aux yeux de la gamine, William était un être exceptionnel. Elle aimait aussi sa mère bien entendu, mais leur lien était moins fort. Elle était bien partie pour vivre dans une bulle de bonheur et d'amour, elle était bien partie pour être une enfant délicieuse et adorable, on pouvait même dire qu'elle était bien partie dans la vie. Pas de faux départ donc, elle était née avec une petite cuillère en argent dans la bouche et des parents aimants. Ces derniers ne cachaient pas leur idéologie à leur fille. Ils l'élevaient en lui inculquant ces valeurs de sang-pur qui se passent de génération en génération. Lily-Rose n'était pas tellement fermée à ces idées, bien que certaines lui semblaient un peu étranges, mais quoi de plus normal ? C'était une enfant. Et pourquoi aurait-elle trouvé ça mauvais de prôner la suprématie des sangs-purs et des sorciers ? Elle n'avait entendu que ça, pendant toute son enfance, n'avait côtoyé que des personnes du même milieu, alors tout ça lui semblait normal et elle ne s'en plaignait pas.

Comme tous les bons petits sorciers, Lily-Rose reçu la lettre de Poudlard à ses onze ans. Et croyez-moi, il n'y avait pas plus ravie qu'elle à ce moment là.  Son excitation liée à sa rentrée dans l'école de Magie la plus réputée était sans limite. Elle en parlait nuit et jour à ses parents qui, attendris, se pliaient à la moindre de ses demandes. Ils répondaient à toutes ses questions, achetaient tout ce qu'elle désirait, racontaient tout ce qu'ils avaient vécus là-bas. Son entrée dans l'école se fit sans problème... et sans surprise. La maison de Serpentard l'accueilli naturellement, c'était une évidence depuis sa naissance, c'était à cette maison qu'elle appartenait. Ses deux premières années s'écoulèrent sans soucis, Lily-Rose se révélant être une élève brillante bien que légèrement insolente par moment, mais il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, elle conservait  une attitude tout à fait acceptable si bien que la plupart de ses professeurs l'appréciaient, malgré les remarques sur les nés-moldus qui lui échappaient parfois. Elle apprit rapidement à se contenir, comprenant bien que les idéologies de sa famille n'étaient pas partagées par tout le monde. Pire, elle entendait parfois des remarques dans son dos, concernant ses origines. Mais elle les ignorait, tout simplement, se sentant déjà au dessus de ce commérages sans intérêt.

Ce fut pendant l'été qui liait sa deuxième à sa troisième année qu'un sordide événement sépara le couple Flint.

Rose allait être grande sœur, le ventre rond de sa mère le lui assurait. William et Élisabeth s'apprêtaient à avoir un autre enfant. Il ne devait, d'ailleurs, plus tarder. Et en effet, le 11 juillet 1972, la mère de Lily-Rose devait enfanter pour la deuxième fois. 
Mais elle ne donna pas la vie.
L'enfant était mort-né. 
Il ne hurla pas en sortant du ventre de sa mère, ne fut pas réchauffé par le personnel qui s'affairait autour de lui, n'ouvrit pas les yeux, ne téta jamais le sein de sa mère, ne fut jamais appelé par son prénom...
Il était mort.
Un drame funeste. On enterra le nourrisson Flint et on essaya de continuer à aller de l'avant. Mais comment ? Leur enfant était mort. Et ce n'était la faute de personne, c'était ainsi, c'était aussi simple qu'insupportable. Ce n'était la faute de personne, mais comment accepter ça en tant que parents ? Après avoir maudit les médecins et promis de les faire tomber, William et Élisabeth commencèrent à déplacer leur colère désespérée l'un sur l'autre. Ce fut progressif. D'abord des petites remarques rares. Puis plus fréquentes. Puis quelques discussions sérieuses. Puis de franches engueulades. Encore et encore. Des cris, des reproches, des pleurs, des insultes, des objets fracassés. Lily-Rose observait tout de sa place, ne sachant plus quoi faire, contemplant, impuissante, ses parents qui se déchiraient. Leur amour s'étiolait, et bientôt, l'entente parfaite qu'ils avaient connus jusqu'alors ne fut qu'un vague et doux souvenir. Ils semblaient se détester mais ne se séparaient pas. Pour les apparences sans doute. Ou parce qu'ils avaient l'espoir que tout s'arrange avec le temps. 
Mais ça ne s'arrangea pas.

L'été se termina sans que l'ambiance à la maison ne s'arrange. Lily-Rose fut alors ravie de rejoindre Poudlard où son comportement commença lentement à se détériorer. On la rappela à l'ordre plusieurs fois. Mais c'était plus fort qu'elle. Du haut de ses 13 ans, elle sentait un puissant besoin de briser tout ce qui l'entourait. Elle savait qu'elle pouvait se le permettre. Elle savait que malgré tout, ses parents la défendraient. Elle savait que sur ce point au moins ils étaient d'accord : ils aimaient leur fille. Malgré ce qui était arrivé, ils l'aimaient et il n'en serait jamais autrement. Lily revint chez elle pour la période de Noël, comme normalement en période de fêtes. Mais quelque chose était différent cette fois, elle craignait de retourner chez elle et de constater qu'au lieu de s'arranger, la relation entre ses parents s'était dégradée.
Craintes confirmées.
Le lendemain du réveillon, les Flint passèrent un point de non-retour.
Lily-Rose fut réveillée par les cris, devenus habituels, de ses parents. Du haut des escaliers, elle écouta la discussion entre ses parents qui lui sembla encore plus virulente qu'auparavant. Et elle comprit. Elle comprit en entendant William s'époumoner.
Sa mère trompait son père. Depuis un mois apparemment. Sa mère trompait son père.
Comment était-ce seulement possible ?
Le monde dans lequel elle vivait s'écroula, tout simplement.
Et alors, un sentiment s'insinua en elle : La haine. Elle haïssait sa mère, sa propre mère. Pour ce qu'elle avait osé faire à son père. Le tromper. Se réfugier dans les bras d'un autre homme pour oublier ce qu'elle avait vécu, abandonner son père à sa peine en essayant d'oublier la sienne. Plus rien ne pouvait s'arranger désormais. Et c'était sa faute. Elle avait non seulement brisé son père, mais elle avait également sali la réputation de sa famille, sali ce nom qu'elle avait adopté en se liant à William. Et rien que pour ça, elle ne méritait plus aucun respect.
Il fallut peu de temps pour que les Flint divorcent. Dès lors, Lily-Rose vécu chez son père dès qu'elle n'était pas à Poudlard. Elle vit son père brisé par les événements. Il continuait cependant à lui donner tout l'amour qu'il avait. Elle restait sa fille, et ça ne changerait jamais, elle le savait. Elle avait besoin de lui et lui d'elle. William était pour elle un vrai modèle et le resterait pour toujours. Elle passait quelques rares jours de vacances chez sa mère et son nouveau compagnon. Quelques rares jours où elle se montrait aussi infecte que possible avec sa génitrice. Que voulez-vous, le lien était brisé... Du côté des études, son attitude ne s'était pas améliorée, au contraire. Les profs qui autrefois appréciaient la jeune adolescente disaient ne plus la reconnaître, certains affirmaient même que ce qu'elle faisait était une énorme erreur, un beau gâchis de ses capacités. Mais elle s'en fichait. Ses parents luis avaient appris à bien se tenir, à bien travailler, à bien parler. Mais sa mère avait trompé son père, ils s'étaient séparés et elle avait un nouveau compagnon. Plus rien n'était normal, alors pourquoi faire l'effort de bien se tenir, de bien travailler, de bien parler ? Plus rien ne semblait avoir de sens ces derniers temps, et toutes ces choses qu'on lui avait enseigné encore moins que le reste. N'allez pas croire que son père la traitait comme une princesse, non. Il la sermonnait dès son retour, lui envoyait même des lettres incendiaires voire des beuglantes lorsqu'elle dépassait les limites. Mais elle passait au dessus de ça, et se fichait royalement des cris de sa mère quand elle se permettait de lui faire la morale pour ses résultats. Qu'avait-elle à lui dire, elle qui avait sali son père ? Elle n'accordait plus la moindre importance aux propos de sa génitrice. 
Lentement, les troisième, quatrième puis cinquième année de Julia s'écoulèrent dans ce qui était devenu son quotidien. Aucune amélioration du côté de sa relation avec sa mère. Elle sembla cependant s'apaiser en cours, attirant moins l'attention sur elle, se faisait moins remarquée, améliorant même ses notes. Pendant un moment, elle parut même apprécier à nouveau les cours qu'on lui enseignait. Elle s'était habituée à sa vie avec son père pendant les vacances, appréciant de retrouver son père lorsqu'il ne travaillait pas. Jamais ils ne parlaient d’Élisabeth. Pour l'un comme pour l'autre, l'évocation de ce nom était douloureux. Ils n'en parlaient jamais mais savaient parfaitement ce que l'autre ressentait à l'égard de cette femme. William ne pouvait cacher à sa fille qu'il conservait des sentiments pour la mère de sa fille malgré la rancœur qui l'habitait.

Elle suivait sa cinquième année à Poudlard lorsque son équilibre fut à nouveau brisé. Le 5 mars. Elle s'en souviendra à jamais. Assise dans la grande salle comme chaque jour, Lyli-Rose attendait son courrier en espérant une lettre de son père. Une par semaine, c'était leur deal. Et c'était le jour où elle devait arriver. Elle reçut bien une lettre, oui. Mais elle venait de sa mère. Un moment, elle hésita à l'ouvrir. Elle songea à la déchirer, la faire brûler, la faire disparaître. La curiosité fut plus forte. En l'ouvrant, elle reconnu l'écriture d'Elisabeth Quelques secondes plus tard, sa tête heurta la table alors qu'elle s'évanouissait. Sur la table reposait la lettre où une dizaine de lignes délivrait un message pour le moins dramatique.

«Lily-Rose,
Je sais que je ne suis pas la personne dont tu attendais une lettre. Je sais que tu as cessé d'attendre quoi que ce soit de moi depuis longtemps. Et j'aurai aimé qu'il en soit autrement. Il y a pleins de choses que j'aurai aimé faire, corrigé, reprendre, annuler, effacer. Pleins de choses. Mais je ne t'écris pas pour m'excuser, Lily. Je ne t'écris pas dans l'espoir de retrouver ma douce fille. Ce que j'ai à te dire aujourd'hui, ma fille, est pire que tout ce que j'ai fais avant. Tu  vas me détester, mon enfant, me détester comme jamais. Mais je n'ai pas le choix, et il n'y a pas de bonnes façons de faire ça.
William est décédé, Lily-Rose.
Il a été retrouvé mort, chez lui. Apparemment, une rencontre qui a mal tournée, mais je ne peux pas t'en dire plus.
Je suis désolée, sincèrement désolée. Je t'aimerai toujours Lily, et je sais que lui aussi.

Élisabeth. 


Imaginez un peu la mort de votre père. La mort de votre héros, de votre modèle. C'est la fin du monde, n'est-ce pas ? La fin de votre monde.
C'est comme ça qu'elle l'a ressenti.
La fin de son monde. 

Les mois passèrent lentement jusqu'à l'été. Lily-Rose s'effaça, devint l'ombre d'elle même pendant un moment. Elle conserva cette attitude provocante en cours tout en se réfugiant dans les matières qu'elle aimait, en excellent dans ces dernières. Mais pouvait-on lui reprocher son insolence, ses remarques acerbes, ses manipulations ? Son monde s'était écroulé. Au diable Poudlard. Quel était l'intérêt d'être une bonne petite élève partout ? Ça ne lui apportait rien. Rien du tout. 
L'été de sa cinquième année fut un calvaire autant pour Lily que pour sa mère. L'adolescente fut invivable, autant pour Élisabeth que pour son nouveau compagnon et pour la fille de ce dernier. Elle les détestait, pourquoi faire un effort ? Ils n'étaient pas sa famille et ne la serait jamais. Cet  imposteur de John n'était pas son père, n'en n'était même pas une pâle copie et cette gamine parfaite ne serait jamais digne d'être sa sœur. Quant à sa mère... Elle ne parvenait plus à la considérer tel quel. William était mort, c'était tout ce qui comptait. Elle ne quittait que rarement sa chambre, ignorait les ordres ou les demandes de sa mère, se fichait royalement de son beau-père et prenait pour souffre-douleur la fille de John. Elle ne reculait devant rien, après tout, elle n'avait plus rien à perdre. 
Et sa mère, bien que stricte, ne pouvait que comprendre la détresse dans laquelle sa fille plongeait. Il lui fallait du temps, c'était ce qu'elle ne cessait de répéter à son compagnon. Du temps, simplement du temps. Elle reviendrait à la raison par elle-même, se rendrait compte de la stupidité de son comportement. 
À la fin de l'été, alors qu'elle allait bientôt repartir à Poudlard, une violente dispute éclata entre Élisabeth et sa fille. Une de plus, elles n'étaient plus à ça près. Le ton monta, encore et encore. Obéissant à sa colère noire, Lily sortit sa baguette qu'elle pointa sur sa mère, prête à lancer un sort, n'importe lequel tant qu'il exprimerait toute cette haine qu'elle renfermait en elle. Toute cette haine et toute cette rancœur.

« Expelliarmus. »

L'incantation claqua dans la chambre de Lily alors que sa baguette s'envolait sans qu'elle puisse faire quoi que ce soit. Dans l'encadrement de la porte, John rangea la sienne sans un mot.
On n'évoqua plus jamais cet incident.
Lily-Rose reparti à Poudlard pour sa sixième année. Fidèle à elle-même. S'apaisant dans les cours où elle se sentait bien, où elle appréciait l'enseignant. Et les mois s'écoulèrent, tous identiques. Lentement, la jeune femme essayait d'accepter le décès de son père. L'été de sa sixième année s'écoula tout aussi doucement, non plus bercé par les cris récurrents des engueulades mère-fille, mais plutôt par le silence dans lequel Lily avait décidé de s'enfermer. Élisabeth restait impuissante face à la détresse de sa fille. Elle ne pouvait pas l'aider puisqu'elles ne se comprenaient plus, et elle en était désolée. De son côté, Lily-Rose essayait de se reconstruire, seule. Elle avait évolué, et la parole d'évangile que constituait l'idéologie de ses parents lui apparaissait désormais plus discutable. En apparence, elle adhérait parfaitement à la Guilde de Walburies, après tout, elle avait été élevée là-dedans et il aurait été étrange qu'elle ne les rejoigne pas. Mais intérieurement, elle doutait de plus en plus de la légitimité de ces idées, elle était en accord avec certaines d'entre elles mais la plupart de ces histoires la laissait totalement indifférente. Elle ne s'emportait pas lors des grands débats qui avaient lieu chez elle, entre familles de sang-pur. Elle restait en retrait, jugeant l'attitude parfaitement ridicule et manquant de pudeur de chacun. Ce n'était ni constructif ni agréable comme soirée, c'était un peu la loi du plus fort : celui qui parlait le plus et en donnant de la voix était celui qui s'imposait.
Ridicule.
Mais Lily-Rose demeura dans cette Guilde, et c'est ce qui lui permis sans doute d'hériter de la somme d'argent considérable que lui avait laissé son père à sa mort. Dès qu'elle quitta Pourdlard, elle en profita pour prendre ses affaires et partir de cette demeure qu'elle était forcée de partager avec cette pseudo-famille. Elle entama dès lors des études afin de devenir Langue de Plomb au ministère de la Magie. Ce n'était pas étonnant de la part de la jeune blonde, elle qui savait se montrer si sérieuse et discrète. Lily-Rose venait d’emménager dans son grand appartement lorsqu'elle trouva le chiot qui finirait par ne plus la quitter. Soirée de fin d'été, la rue menant à chez elle était déserte, aussi n'eut-elle aucun mal à entendre le couinement qui se répéta plusieurs fois. S'approchant, Lily Rose découvrit un petit chiot, à peine l'âge d'être sevré. Pendant quelques instants, la femme blonde hésita avant de le ramasser et de le ramener chez elle, se promettant de faire le tour du voisinage pour demander à qui il appartenait.
Frusciante ne la quitta plus jamais, et c'était aussi bien ainsi.
Elle ne se lia jamais avec un homme. Oui, elle eut bien quelques amourettes de plusieurs mois, pas mal d'aventures aussi. Mais Lily-Rose se refusait à se lier à quelqu'un. Trop indépendante, trop méfiante, elle trouvait toujours un prétexte pour se séparer de son compagnon. Pour le moment, elle ne pouvait simplement pas accepter d'être amoureuse, calquant systématiquement ses expériences sur celle, désastreuse à la fin, de ses parents. Lily-Rose étant quelqu'un de naturellement indifférente, il était normal pour elle de freiner, de raisonner, d'encadrer ses sentiments dont elle préférait de toutes les manières rester loin. Parallèlement, Lily-Rose ne se rapprocha pas vraiment de sa mère, certes, elle parvint à maîtriser sa colère et même sa haine. Mais dès lors que ce vif sentiment s'atténua, Lily-Rose et Élisabeth furent alors comme deux étrangères.
Et ça allait bien à la jeune femme : une entente froide mais cordiale. Elle ne demandait pas plus, à l'inverse de sa génitrice.
Et voilà. 25 ans après sa naissance, elle intégra le ministère en temps que Langue de Plomb, dans la salle des Cerveaux.
Logique.


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 2918

MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 8:41

Bienvenuuuuuuue à toi! Très bon choix d'avatar et ravi que tu nous ais trouvé ♥
Ton personnage promet d'être bien intéressant!

Pour parler admin, tu as 10 jours pour faire ta fiche et donc jusqu'au 2 janvier! Si tu as besoin d'un délai ou si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas, on est là pour ça! J'ai hâte d'en lire plus et puis bonne chance pour ta fiche ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonteapot.harrypotterrpg.fr/
avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 10:10

Bienvenue ! Ton personnage semble intéressant, hâte de pouvoir lire l'histoire. **
Bon courage pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ecrits : 3293
Age : 23

MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 18:49

Bienvenue sœur de prénom

C'est vraiment chouette que tu fasses une sang-pur par contre petite question, elle vient d'une famille étrangère ? Car les sangs-purs britanniques doivent être issus de cette liste. C'est l'un des rares points restrictifs du forum, tu peux inventer ce que tu veux sur la famille, prendre celle de ton choix ou bien faire des Collins une famille étrangère y a pas de soucis ! ;)

En tout cas j'ai hâte d'en découvrir plus sur ton personnage C'est cool qu'elle ait un chien, mon DC Daenerys en a un aussi !!! Ils pourront être potes héhé.

Bon courage pour ta fiche !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 18:51

Oh, ton avatar est sublime ! Et ton pseudo trop mignon
Bonne chance pour ta fiche Lily
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 19:30

Merci beaucoup à tous, c'est adorable !

Lily : Hop pardon j'avais pas vu pour le nom, pas de soucis alors, je vais m'adapter pour qu'elle ne vienne pas d'Angleterre !

J'essaie de finir ça ce soir, merci encore pour l'accueil !


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 2918

MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 20:07

Soit ça, soit on peut te changer ton nom de famille si tu veux ♥
On est des bisounours en herbe, on aime sauter sur les nouveaux huhu !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonteapot.harrypotterrpg.fr/
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Mar 23 Déc - 22:05

Et voilà j'ai terminé ma fiche ! Et du coup j'ai changé de nom de famille au passage, je trouvais ça plus simple ! Donc normalement j'ai ajouté quelques détails et j'ai fais mon histoire donc c'est bon.


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 2918

MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   Jeu 25 Déc - 12:31

Et bien, et bien! J'aime beaucoup ce personnage que tu nous a concocté! Fragile mais forte, blessée mais encore debout. Elle est intéressante et j'ai hâte de jouer avec toi

On passe par le côté admin, je suis ravie de te valider! N'oublie pas de passer par les listings pour te recenser un peu partout et puis tu peux aussi aller participer à la grande loterie organisée pour les fêtes! Plein de lots à gagner !

Bon jeu à toi et amuse toi parmi nous!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonteapot.harrypotterrpg.fr/

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lily-Rose Flint « With the birds I'll share this lonely view. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Boite mails de Lily-Rose Donowho
» Les Pantins, euh Liens, de Lily-Rose ♥
» Lily-Rose Donowho
» Lily Potter • Chaque jour est une nouvelle aventure.
» Notre histoire prendra-t-elle fin aujourd'hui ? - Lily-Rose
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Teapot  :: 
Gestion du personnage
 :: Fiche de présentation :: Fiches Validées
-
Sauter vers: