Partagez | 
 

 [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Sam 27 Déc - 23:13

Salon de Madame Piedodu, avril 1976
Le sentiment de trahison a un goût amer dans ma bouche. Ce n'est pas la première fois que je suis trahie, mais par ma sœur. Ma propre sœur... Elle préfère croire les rumeurs, elle préfère croire que j'ai tenté de voler sa place, ne comprenant pas que je sois l'objet d'un ignoble complot. Le vent soulève ma chevelure rousse et sèche les larmes de colère qui coule sur mon visage. J'use rarement de ma capacité à Poudlard si ce n'est pour mes contrats, mais cette fois-ci j'ai besoin d'échapper à leurs quolibets et leurs critiques. J'ai besoin d'être n'importe qui et redevenir cette ombre que j'étais. Je les terrifiais, mais cela me convenait très bien. Je me dirige d'un pas vif vers Pré-au-Lard, seule surtout. Tendit que tous les autres sont entre amis, moi je n'ai personne qui m'accompagne et cela me conviens très bien. Je ne pouvais pas rester à Poudlard, j'étouffais et si je devais entendre encore une fois un commentaire sur l'affaire Potter je crois que le sort fuserai. Nonna m'a dit que je devais me tenir et ne pas me montrer faible, sinon ils n'hésiteraient pas à me détruire. Sèche, mais avec des mots justes. Elle est la seule qui sait ce qui s'est réellement passé. Je n'ai même pas cherché à m'expliquer auprès du reste de ma famille. Ils se doutent, mais ne veulent pas savoir. Si ce n'est James. Il me connaît, il nous connaît toutes les deux, il n'a pas besoin d'explication, il m'a juste dite que mon oncle et ma tante serait ravie de m’accueillir pour les vacances si je le voulais. D'habitude je m'en vais en Italie, mais je crois que cette fois-ci je resterai en Grande Bretagne.

Les Trois Balais sont bondés, comme d'habitude, je n'ai pas besoin de les supporter. Je me dirige d'un pas décidé vers le salon de thé de Madame Piedodu. Ce sont les couples qui vont dans ce genre d'endroit, mais c'est bien le seul salon de thé de ce patelin et j'ai besoin d'un thé. Je pourrais toujours me rendre à la Tête du Sanglier, mais je ne ferais qu'attirer un peu plus l'attention sur moi. Je n'ai d'autres choix que de voir des couples s'échanger les muqueuses tout en découvrant la cavité buccale de l'autre à coup de langues maladroitement placé. Je me glisse dans le petit salon, sous le regard bienveillant de la tenancière qui s'imagine probablement que mon cœur brisé est dû à un garçon. Je m'enfonce profondément dans le fauteuil confortable, dans une tenue qui ne sied guère avec une sang-pur, mais aujourd'hui je ne suis pas Daenerys Potter. Je suis juste... Une élève inconnue. Rare seraient qui pourrait me la reconnaître et cela me convient parfaitement. Je laisse retomber ma chevelure sur mon visage, je ne tiens pas à ce qu'on me voit dans toute ma faiblesse. Il se murmure que je ne suis pas humaine, si seulement ils savaient à quel point je souffre à cet instant. Non, ils ne pourraient pas le savoir.

La vieille sorcière arrive vers moi, un petit sourire sur les lèvres, elle m'a toujours appréciée et cela même si c'est mon apparence est changeante. Je me demande si elle sait qui je suis. « Que voudriez-vous Miss ? » Je fais mine de regarder la carte, mais je sais parfaitement ce que je veux déjà. « Un thé, au jasmin, avec votre gâteau à la rose. » Elle hoche doucement de la tête, tout est doux chez elle. A petits pas, elle s'en va chercher ma commande tendit que moi je rumine sur mon sort. J'ai le cœur qui saigne. Je n'arrive pas à comprendre cette trahison de la part de ma sœur. Je... « Votre commande. » Elle dépose une part énorme, bien trop grosse. Je cligne des yeux surprise. « Vous en avez besoin, non ? » Elle se saisit de ma main, je bénis mon éducation qui me retiens de retirer vivement ma main. « Oubliez-le, aucun homme mérite le cœur brisé d'une femme. » Aucun homme, si ce n'était que ça. Je ne suis pas amoureuse, je ne cherche pas à l'être. Je serais promise un jour et je ferai ce qu'on me dira, voilà tout. Je la remercie néanmoins avec un sourire piteux. Cela sert mes intérêts, même si j'entends la voix de grand-mère me réprimander pour ma gourmandise et que cela restera sur mes hanches toute ma vie. Cette pensée me coupe l'appétit.



TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Dim 28 Déc - 21:53

L'affaire Potter avait éclaté au grand jour et croyez-moi, ça faisait un sacré bruit. Le nom des deux jumelles étaient sur toutes les lèvres, tant et si bien que cela en devenait parfaitement insupportable. Personne n'essayait vraiment de savoir ce qui s'était réellement passé, tout le monde disait amen à la version du jeune homme qui s'était positionné en victime et chacun y allait de son petit commentaire. Lily-Rose était en réalité fatigué de tous ces murmures sur Daenerys Potter. Elle avait la chance de se rapprocher de la demoiselle et elle était persuadée de son innocence dans cette affaire. Et puis sérieusement, défendre Zéléna et prendre son parti ? Très peu pour la Vipère. Le pire là-dedans, c'était l'attitude à vomir des commères. N'avait-il rien de plus intéressant dans leur vie que les affaires des autres ?

Bouillonnant intérieurement d'une colère contenue, Lily-Rose s'était rendue à Pré-au-Lard pour essayer de rattraper Daenerys dont elle avait perdu la trace. Et ça n'était pas chose facile que de retrouver une Potter qui souhaitait simplement quitter Poudlard pour un moment. Mais elle ne pouvait pas la laisser aller seule, elle ne pouvait pas la laisser se cacher on ne savait où. Lily-Rose était parfaitement hautaine, détestable, froide avait pas mal de monde... Avec la majorité des personnes en réalité, mais elle s'était attachée à la jeune femme plus âgée qu'elle et elle ne la laisserait pas tomber. Elle avait perdu sa jumelle en quelque sorte, alors un tant soit peu de compagnie et de réconfort ne pouvait pas lui faire de mal. Elle avait d'abord hésité avant de suivre son instinct. Si Daenerys voulait être un peu seule, ça n'était sûrement pas aux Trois-Balais qu'elle allait se réfugier. Lily-Rose allait renoncer quand elle passa devant le Salon de Madame Piedodu, elle n'avait rien à perdre après tout ! Elle poussa la porte du Salon de Thé et son regard balaya l'assemblée, composée en grande majorité de couples. « Vous avez besoin d'aide mademoiselle ? » Lily-Rose fut surprise de voir la vieille sorcière à ses côtés alors qu'elle ne l'avait pas entendu arriver, aussi mit-elle un peu de temps à répondre. « En fait je cherche Da... » Elle se tut en plein milieu de sa phrase. À une table, seule, se trouvait une jeune demoiselle : impossible d'affirmer que c'était Daenerys mais elle pouvait bien essayer. « C'est bon, j'ai trouvé ce que je cherchais, merci ! Et je prendrai un thé à la mente s'il vous plaît. » Tout en terminant sa phrase, Lily-Rose s'approcha de la table de la demoiselle qui n'avait rien à voir avec Daenerys. Elle se posa sur le fauteuil se trouvant en face de celui de la demoiselle.

«  Tu penses pas qu'elle est un peu trop grosse pour toi cette part ? »

Dans sa voix résonnait une douceur inhabituelle et une rare sincérité. Elle était persuadée que c'était Daenerys mais si ça n'était pas le cas, tant pis, elle n'avait pas honte, elle pourrait toujours prétendre l'avoir pris pour quelqu'un d'autre. La gérante du salon lui apporta sa commande et après avoir réglé pour les deux commandes, elle reporta son attention sur son interlocutrice. Tout de même, elle espérait qu'il s'agissait bien de Daenerys, sinon, elle avait commandé un thé pour rien alors qu'elle n'était pas particulièrement attirée par cette boisson et puis ça voudrait également dire qu'elle n'avait strictement aucune idée d'où se trouvait la jeune femme. Tout ça à cause d'une histoire assez surréaliste quand on y réfléchit.


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Jeu 1 Jan - 20:03

J'étais reconnue. La voix étrangement douce de Lily-Rose me fit lever la tête, mais je me contenta d'un haussement d'épaules peu glorieux qui m'aurait valu un regard noir de grand-mère au sujet de mon attitude. « Il paraît que l'on peut noyer se chagrin dans l'alcool ou la nourriture. » Je plante rageusement ma fourchette dans ma part de tarte bien trop grosse pour moi. « Et vu qu'il ferait mauvais genre pour moi d'arriver saoule à l'école, sans parler des examens et des devoirs. » J'enfourne dans ma bouche un bout énorme. Un peu de crème se glisse sur ma peau. La tarte est bonne, sucrée, mais je ne fais plus attention que cela au goût. Manger quelque chose de sucré me suffit. « Je me noie dans la nourriture. » Je tapote avec douceur du bout de ma serviette ma bouche. Être élégante en tout point d'être important. Je joue avec une fraise trônant sur la tarte, rose et fraise, c'est bon c'est frais, mais cela n'apaise pas pour autant mon cœur. Je repose ma fourchette dans un cliquetis et me saisit de ma tasse.

Je n'ai pas le temps de demander quelle est la raison pour laquelle elle était venue, que la tenancière de l'établissement revenait avec une grosse théière et une tasse à thé. « Et voici votre thé ! » Elle s'en alla un petit sourire sur les lèvres, probablement ravie que le pauvre cœur brisé que j'étais ais enfin un peu de compagnie. A peine était-elle partie que je demandais à brûle-point. « Que fais-tu ici ? » Je n'avais pas l'habitude qu'on fait preuve de compassion pour moi et si je vois les autres personnes se soutenir mutuellement quand on est ami, moi je n'ai jamais connu cela. Je n'ai que ma sœur ou encore James. En dehors des membres de ma famille, je n'ai aucun intérêt pour les autres et ils n'ont aucun intérêt pour moi. La venue de Lily-Rose m'étonne donc.

Il est vrai qu'elle et moi avions des sortes d'attaches, oserais-je dire que nous sommes amies ? Je ne sais trop. Bien que sa présence ne soit pas trop agaçante, voir même plutôt agréable, je crois qu'elle est l'une des rares personnes qui se rapproche le plus de titre d'amie. Ou tout du moins de camarades. Probablement était-ce pour cette raison qu'elle était là et qu'elle savait que derrière cette apparence tout à fait innocente se cachait moi. Je fais doucement tourner le thé dans ma tasse, empruntant un air rêveur tout à fait singulier chez moi. J'aime jouer ces petites scénettes pour me faire passer pour quelqu'un d'autre. Parfois il est bon d'être ce que l'on est pas. On cesse alors de me regarder comme si j'étais une créature venue tout droit des enfers et on se contente d'être charmants au mieux avec moi et au pire on m'ignore. A moins que ce soit l'inverse. Je ne sais. En tout cas on ne me considère plus comme Daenerys Potter et cela me convient parfaitement.

Sauf Lily-Rose bien entendu. Elle est assise, là, en face de moi, parce que je suis Daenerys Potter. Je pourrais l'ignorer et faire mine par la suite de ne l'avoir jamais rencontré, mais sa présence m'interpelle tellement que je préfère entrer dans le jeu des relations une fois encore.



TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Ven 2 Jan - 21:20

Bingo. Vu la réaction, la jeune femme qu'elle avait devant elle n'était pas une illustre inconnue mais bel et bien la personne qu'elle cherchait. C'était déjà ça de gagné, elle avait retrouvé Daenerys qui, devant ses yeux, venait d'engloutir une portion de sa tarte. Lily-Rose restait silencieuse, ne sachant pas exactement quoi répondre à ses mots. Elle ne pouvait pas comprendre, fille unique, elle était à milles lieux de pouvoir imaginer ce que c'était de se faire trahir par sa jumelle. Elle pouvait toujours essayer cependant, mais elle ne pouvait pas comprendre. Elle ne le pourrai jamais. Mais cela l'empêchait pas de se montrer présente pour la jeune Potter ? Certainement pas. Elles furent brièvement interrompues par la vieille sorcière qui leur apporta le reste des commandes mais Lily n'y prêtait aucune attention, elle se contentait d'observer Daenerys qui était méconnaissable. Pas difficile de deviner quel don permettait à la jeune femme de faire une telle chose mais la Vipère se garda bien d'en parler à son interlocutrice.

« Honnêtement, je ne sais pas trop. » Très satisfaisante comme réponse, n'est-ce pas ? Mais c'était vrai en un sens, elle ne savait tellement quelle force l'avait poussée à sortir de l'école et à chercher Daenerys partout comme si elle ne pouvait pas vivre sans elle. En réalité, Lily-Rose se sentait proche de la femme en face d'elle, cette histoire la touchait étrangement, elle n'aurait pas su expliquer pourquoi. « Je suis là parce que je pense que ce qu'on raconte est faux, Daenerys. » Elle avait parlé doucement pour que les tables voisines n'entendent pas son nom, elle préférait sans doute demeurer dans l'anonymat pour l'instant, et elle avait bien raison vu tout ce qui se disait sur elle.  « Et je pensais que tu avais besoin d'entendre ça, aujourd'hui. » Elle retint un soupir et s'empara de sa tasse de thé pour laisser le liquide brûlant couler dans sa gorge.

Il n'était pas dans les habitudes de Lily-Rose de se laisser aller à ce genre de comportement, préférant généralement conserver son aspect froid et hautain afin d'éviter de se lier avec n'importe qui. Elle se contentait du strict minimum et ne s'en plaignait pas. Simplement, Daenerys et elle avaient commencé à tisser un lien, et Lily-Rose avait décidé, ce jour là, en prenant sa défense et en la retrouvant à Pré-au-Lard, que ce début d'amitié là était quelque chose de différent de d'habitude. Libre à Daenerys de l'accepter ou pas, et si elle refusait, Mademoiselle Flint se contenterait de partir et de faire comme si rien de tout ça n'était arrivé. Elle pouvait parfaitement mettre sa fierté de côté et accepter l'envie de solitude de la demoiselle. Cependant, elle pouvait également rester là pendant des heures à l'écouter parler de cette histoire, ou simplement à se taire. Lily-Rose ne comprenait sans doute pas ce que signifiait cette rupture avec sa jumelle, mais elle savait ce que c'était que de perdre quelqu'un, et elle ne le souhaitait à personne.


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Sam 3 Jan - 23:48

Si ma fierté ne m'empêchait pas, je me serais penchée pour la prendre dans mes bras et la remercier. Elle me croit et ses mots me font un plaisir étrange. Je n'ai pas la satisfaction que j'attendais, non, j'étais plutôt... comme soulagée. Ma propre jumelle n'avait cure de ma vérité, mais Lily-Rose elle, s'était différent. A cet instant je me sens plus proche d'elle que de n'importe qui. Je devrais faire quelque chose, mais je ne sais pas quoi. Pour la première fois dans ma vie, je ne sais pas de quelle manière je dois réagir. Gênée je plante de nouveau ma fourchette dans ma part de gâteau et feint l’indifférence comme si cela était normal qu'elle me croit. Après tout n'était-ce pas l'attitude que l'on attendait de moi ? Être indifférente, ne pas être humaine. «  Et je pensais que tu avais besoin d'entendre ça, aujourd'hui. »  Cette phrase m'achève. Je repose ma fourchette et je met à triturer gênée ma tasse. Merlin merci je ne suis pas sous ma véritable apparence et je peux me permettre de tel écart de conduite. Cela a vraiment du bon, cela a un goût de liberté et c'est... plaisant. «  Je... » Je cherche mes mots. D'habitude des phrases toute faites sortes de ma bouche, cette fois-ci non. Aucune n'est suffisante pour exprimée ma gratitude. «  Je t'en remercie. » Simple, mais véridique.

Je pousse doucement ma part de tarte vers elle. «  Tu en veux un morceau ? Elle est délicieuse. » J'aimerai faire plus, peut-être pleurer, peut-être même dire tout ce que j'ai sur le cœur, raconter que je n'en peux plus de tous ces regards, que je veux retrouver ma sœur, que je ne sais pas de quelle manière, que je veux me venger aussi, que je l'aime et que je la hais, que je suis perdue, que je ne veux plus rentrer chez moi, que j'ai peur que de ce que pourrait dire nos parents et surtout de ce qu'ils ne pourraient pas dire, que je ne sais plus ce que je fais et que je perds pied comme le fil de mes pensées. Sauf que tout cela je ne peux pas le faire, ni le dire, je suis comme programmée à agir comme on l'attend de moi. Tout ce que j'arrive à faire c'est de proposer de partager ma part de tarte avec elle. J'essuie avec précaution ma fourchette sur ma serviette, tout en ajoutant. «  Elle est à la fraise et la crème pâtissière et à la rose. » Je pose délicatement la fourchette sur l'assiette. «  J'aime tout ce qui est à la rose. »

Confession lâchée dans un souffle. Cela n'est pas grand chose pour d'autres, pour moi c'est beaucoup. J'ai l'impression de me mettre à nue. J'ai comme le sentiment qu'il est temps pour moi de me soumettre aux obligations sociales de l'amitié vis à vis de Lily-Rose, elle a été gentille avec moi, je me dois de l'être avec elle. «  Mais peut-être que cela te fait étrange de manger quelque chose avec de la rose, cela doit avoir un côté auto-cannibalisme. » Est-ce que de l'humour que je viens de tenter de faire ? Je n'en ais pas. Je devrais cesser. Immédiatement.



TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Dim 4 Jan - 22:42

Les quelques mots de Lily-Rose semblaient avoir brisé les défenses de Daenerys. Elle perçu un léger changement dans son attitude et devina son soulagement. Quelqu'un était là pour elle, quelqu'un la croyait et la soutenait. Et dans un moment pareil, ça n'était pas anodin. Ça l'aiderait sans doute à se sentir moins seule. Lily-Rose observa les gestes de la jeune femme qui finit même pas bégayer. Qui l'aurait cru ? Daenerys n'était pas connue pour se laisser aller à ce genre de réactions mais après tout, ne pouvait-elle pas se le permettre là, maintenant ? Entre ce qui lui arrivait et ce à quoi elle ressemblait, il était totalement normal qu'elle montre un tant soit peu les sentiments qui l'habitaient. Et puis vinrent finalement les remerciements : sans fioriture, simples, et sincères. C'était le plus important, le plus touchant même. Lily-Rose resta silencieuse, écoutant l'offre peut-être un peu maladroite de Daenerys. Pour n'importe qui, c'était sans doute normal de proposer un morceau de sa tarte. Mais à ce moment là, ça prenait une tout autre signification, n'est-ce pas ? C'était le début d'une amitié qui se scellait avec un partage banal.

La confession de Daenerys tira un sourira à Lily-Rose. Si elle aimait tout ce qui était à la rose, alors elles étaient faites pour s'entendre, non ? Nouveau sourire, bien plus franc suite à la remarque de Daenerys. Elle n'y avait jamais vraiment songé à vrai dire, mais elle y ferait attention à présent. « J'en prendrai volontiers, merci ! » répondit-elle finalement, avant de se servir et de savourer le morceau qui fondait sous son palais. Quelques secondes passèrent avant qu'elle ne reprenne la parole. « C'est délicieux et vraiment, dans ces cas-là, l'auto-cannibalisme ne me pose aucun problème. » Renchérit-elle avec un sourire.

Cette rencontre semblait apaisante pour l'une comme pour l'autre et un peu hors du temps, coupée du monde. Comme si au final, tout ce qui se passait en dehors ne les concernait plus. C'était ainsi que Lily-Rose le ressentait et c'était agréable. C'était une pause avant de retourner à Poudlard et d'agir comme elle le faisait toujours. Une pause nécessaire à Daenerys qui pouvait se laisser aller sans être jugée. « Si t'as envie d'en parler, même si ce n'est pas vraiment dans tes habitudes, tu sais où me trouver. » Elle ne voulait pas la forcer à se confier, se doutant qu'elle n'en n'avait pas forcément envie, simplement, elle voulait bien lui faire comprendre qu'elle pouvait l'écouter volontiers. Daenerys faisait parti de ses rares personnes que Lily-Rose acceptait et finalement, elle avait confiance en elle, et elle éprouvait même un certain respect pour la demoiselle. Lily s'empara à nouveau de sa tasse et pris quelque gorgées bien chaudes qui l'apaisèrent. Elle se sentait étrangement bien en étant là et elle espérait que sa venue ait permis à Daenerys de se sentir mieux, après tout, c'était tout de même le but de sa visite.


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Mer 7 Jan - 20:11

Si j'avais envie d'en parler. Mon remerciement était donc un appel à se faire des tresses en chantant des chansons joyeuses en partageant nos lits ? Elle mange un bout de ma part de gâteau, cela suffit déjà bien. Je lui laisse l'assiette, je ne la tire vers moi, je n'ai pas faim. Je n'ai plus faim pour être exacte. Ses mots m'ont brusqué, si j'en ais envie d'en parler. Et de quoi donc pourrais-je bien vouloir parler ? De ma relation avec ma sœur ? Fantastique. Et même si je voulais lui en parlais – ce qui n'est pas le cas – elle ne pourrait pas saisir tous les tenants de la relation. Voilà pourquoi je dois me méfier des personnes, il suffit que je m'ouvre un peu, que j'agis comme un être humain pour qu'ils en veulent plus. Je baisse mon regard afin d'éviter de lui faire sentir que la rancœur que je ressentais pour ma sœur pouvait lui être tout à coup diriger. « Cela ira. » Mon ton est plus froid que je ne le veux. Il suffit que j'ouvre un peu mon cœur pour que je perde le contrôle de mon image et que je perde pied.

Je me saisis de ma tasse de thé, laissant planer un silence que l'on pourrait qualifier de gênant. Il faudrait le combler. Je trempe doucement les lèvres dans le liquide ambré sans pour autant le boire. Je souffle doucement, mais une conversation capte mon attention. Je relève la tête surprise et l'air de rien j'écoute. « Tu t'en rend compte ? Sa propre sœur ! » Soupir. « Je me suis toujours méfiée des Potter, mais à ce point, tout de même... » Tient. Mes mains tremblent. Je pose ma tasse, avec plus de brutalité. Ma soucoupe tremble légèrement sous le choc, mon cœur s'emballe tendit que je sens les couleurs s'échappaient de mon visage. Même ici les rumeurs me suivent, même ici leur jugement me traquent et s'attaquent à moi.

Je glisse quelques mornilles sur la table et me lève, laissant une tasse à moitié pleine et une théière remplit. Même ici je ne peux être paix, être venue est stupide. Croire que je pourrais leur échapper était un espoir qui est né pour être mieux annihiler. « Cela n'était pas une bonne idée de venir ici. Tu peux finir la part. » Je me saisis de ma cape, je me sens idiote maintenant d'être venue. Je sens les regards surpris se posaient sur moi. Si la marque n'était pas présente je leur jetterai bien un sort, mais il faudra attendre pour Poudlard pour leur faire regretter leurs remarques acerbes.



TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 237

Chocogrenouille
MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    Dim 11 Jan - 22:32

Tout avait finalement basculé. Cette bulle de sérénité avait volé en éclat suite aux quelques mots de Lily-Rose. Elle était allée trop vite et avait finalement braquée la jeune Potter. La jeune femme manquait apparemment encore un peu de finesse, mais cela viendrait, elle apprendrait tôt ou tard à modérer ses propos. Elle ne fut pas vexée de l'attitude si soudaine et si froide de Daenerys. Elle comprenait en un sens sa réaction inattendue, surtout vu ce qui lui arrivait. Lily-Rose était persuadée que si elle lui avait tenu les mêmes propos quelques semaines plus tard, cet incident ne serait jamais arrivé. Et elle n'en tenait pas rigueur à son aînée, elle ne jugeait pas, son ego n'était pas froissé et elle conservait son calme. Elle se devait bien d'être exemplaire à partir de maintenant, aussi ne retint-elle pas Daenerys quand elle se leva et quitta le salon de thé. Le regard glacé de Lily-Rose fusilla pendant quelques secondes les commères qui avaient évoqués l'affaire Potter puis, sans un mot, elle quitta à son tour les lieux. Il ne lui servait à rien de rester là, seule à cette table, avec deux tasses de thés et une part de gâteau. Et l'argent ne lui manquant pas, elle ne ressentit aucun remord lorsqu'elle quitta la Salle, sous les regards encore surpris des autres clients.

La jeune demoiselle ne chercha pas à rattraper Daenerys. Ça n'aurait servi à rien de la poursuivre, puisque de toutes les manières, elle devait sûrement chercher un peu de calme à l'heure actuelle, un peu de calme et surtout, de la solitude. Elle voulait sans doute s'écarter de tout cela, le temps de se rafraîchir les idées. C'était tout du moins ce que Lily-Rose pensait, aussi s'éloigna-t-elle de son côté, déambulant dans les rues, s'arrêtant ici et là pour regarder une vitrine, ou sur un banc pour fumer. Il n'était pas rare qu'elle croise un groupe d'étudiants de Poudlard et bien entendu, un seul mot se retrouvait dans toutes les conversations, un seul nom : Potter. Daenerys et sa jumelle étaient vraiment au centre de toute l'attention, et pas pour leur plus grand plaisir. Au bout de quelques temps à errer dans les rues, Lily-Rose se décida à rentrer aux châteaux. De loin, elle aperçue sans un mot et, sans accélérer, elle arriva bientôt à son niveau. Lily-Rose ne prononça pas un mot lorsqu'elle accorda son pas sur celui de Daenerys. Elle n'avait rien à dire, rien à ajouter. Elle était là, tout simplement.


Vous trouverez en moi de ces immenses abîmes, de ces vastes sentiments concentrés que les niais appellent des vices, mais vous ne me trouverez jamais ni lâche, ni ingrat. Enfin, je ne suis ni un pion, ni un fou, mais une tour, mon petit.
(c) Wild Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Passé] Elle m'a trahie et même si tu es là, je suis seule. A jamais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C'est la rentrée des classes [Ft. le hippie, le poilu & le rat de bibliothèque]
» « La nostalgie refait surface quand le présent n'est pas à la hauteur du passé. » [PV Rêve de Lotus.]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Teapot  :: 
Royaume Uni
 :: Écosse :: Pré-au-Lard
-
Sauter vers: