Partagez | 
 

 Et nous revoilà.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: Et nous revoilà.    Dim 18 Jan - 11:36

Avait-elle la peur ? Le regard vide elle fixa son reflet dans le miroir et appliqua du bout du pinceau une touche de rouge à lèvre. La réponse était oui, évidemment oui. Sous ses boucles brunes et son regard noisette, elle se sentait fragile, faillible, ce corps était le sien et le sien. Elles partageaient deux corps identiques. Deux jumelles au portrait parfaitement exacte et se revoir mouvoir, parler, agir, la terrifiait aujourd'hui. Elle reposa d'une main tremblante son pinceau. N'était-ce pas ridicule de se cacher derrière les artifices du maquillage ? Elle déglutit avec difficulté et remonta ses cheveux dans une coiffure aux entrelacs complexes. Elle cherchait plus que jamais à atteindre cet idéal de perfection. Pourtant elle ne faisait que voir sa sœur. Non, elle voyait justement sa sœur et ce n'était pas que la voir. C'était bien plus.

Elle avait rendez-vous dans l'allée des embrumes, dans un petit salon de thé qui avait des allures miteuses et où elle avait trouvé une fois un cafard dans sa tasse. Pourtant elles s'y rendaient, encore et encore, simplement parce que leur relation était probablement interdite. Zelena l'avait trahie la première, mais elle considère que c'est Daenerys qui a agis la première. Ainsi que la seconde fois. Pour la seconde fois, elle fait l'aveu d'être responsable, mais son cœur brisé l'avait fait agir à l'encontre de ce que le bienséance.

Un nœud dans le ventre, elle quitte sa demeure, sur ses talons Merlin qui frétille de sa petite queue avec ravissement. Il sait qu'ils vont voir Zelena, il l'aime. En une seconde, elle a su le charmer pour le plus grand agacement de Daenerys. Elle savait charmer qui elle voulait d'un regard, un don qu'elle même n'avait jamais eut. Un frisson la parcourt, elle se penche pour se saisir de son chien et le glisse dans un petit sac. Il éternua, faisant tomber son petit chapeau, elle le redressa du bout des doigts.

Et puis elle se transplane, arrivant dans l'aire de transplanage, non loin du salon de thé médiocre. Parfois elle aimerai lui proposait d'aller ailleurs, par exemple au Serependity, mais qui sait ce qu'il pourrait arriver si on les voyait publiquement. Une malheureuse parole est si vite arrivée. Face à sa jumelle elle perd tout contrôle. Elle aurait pu cesser de la voir. Chaque mois c'est la même chose, va-t-elle venir à leur rendez-vous mensuel ? Pourtant elle n'en a jamais raté un seul. Elle non plus. Comme s'il y avait quelque chose qui ne pouvait pas se briser au fond. Elles sont jumelles.

Elle est arrivée la première cette fois-ci, elle arrive souvent la première, donc peut-être qu'il serait plus correct de dire encore une fois. Elle arrive parfois à arriver la seconde, mais ce n'est pas facile. A croire qu'elle est celle qui attend plus leurs fameux rendez-vous, cela lui manque. Pas de bienvenue, rien du tout, elle prend place sur une chaise inconfortable et commande un thé d'une voix aigre. Elle n'a pas vraiment soif. Merlin saute hors de son sac pour se rouler en boule à ses pieds, aboyant après les souris qui s'approcheraient trop prêt de leurs tables.



TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 71
Age : 20

Dragée surprise
MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    Dim 18 Jan - 23:06





« Et nous revoilà !»

Feat DAENERYS


« Donc, je te laisse ici ? » Regardant autour d'eux, Zéléna hocha très légèrement la tête. Hélios était amusé de voir que sa fiancée, qui aimait tant les endroits propres et luxueux, décide d'entrer dans cet endroit si rustique. Aller dans cet endroit n’enchantait guère Zéléna et pas seulement à cause de ce thé de mauvais goût et du manque de propreté, mais surtout car elle savait que Daenerys serait là. Elle était toujours là. Pas une foi n'avait-elle manqué ce rendez-vous étrange qu'elles s'étaient fixées chaque mois. Il fallait bien qu'elles se parlent, même pour ne rien dire. Au moins, elles se tenaient toute deux au courant de leur vie. Cela était primordial pour faire semblant. Faire semblant que la famille Potter était unie en plus d'être grande.« Oui je reste là... Ah! N'oublies pas l'avant-dernière phrase du discours. Le parchemin est dans ta robe si tu penses en avoir besoin. C'est très important... » Hélios coupait Zéléna en prenant entre ses mains le visage de la belle. Comme d'habitude, elle tentait d'échapper un peu plus à ce rendez-vous en se cherchant des prétextes. « Tout va très bien se passer pour moi... Zéléna, si tu ne veux pas voir ta sœur, pourquoi te forces-tu à venir ici chaque mois ? » Zéléna expira profondément avant d'avoir un léger sourire sur le visage. Au fond, elle voulait voir sa sœur. Voir si elle allait bien. Elle pouvait toujours deviner si quelque chose la tracassait ou si elle avait un problème. Ce n'était pas comme avant, mais c'était toujours un quelque chose qui demeurait entre elle et sa sœur.
« C'est l'un des derniers devoir de ma famille qu'il me reste. Daé est presque un livre ouvert pour moi alors si je peux ne serait-ce que l'aider un minimum sans qu'elle ne le sache, je le ferais. Pour cela, je dois la voir. » « Seigneur dieu... Les Potter sont compliqués. » Le jeune couple se mit alors à rire avant de se dire à plus tard en se prenant dans les bras. Ils furent alors interrompu par Merlin qui venait comme à son habitude saluer Zéléna. Il sautillait de droite à gauche manquant de faire tomber Hélios qui comprit qu'il devait partir. Il déposa un baiser sur la joue de Zéléna et la regardait rentrer dans le salon de thé. Un dernier regard et un dernier clin d'oeil et le politicien disparaissait dans la foule laissant Zéléna seule ou presque. Merlin avait tout de suite couru jusqu'à la table ou Daenerys était assise. Forçant un sourire, la romancière se dirigeait alors vers elle en remontant son sac sur son épaule. Il n'y avait rien de pire pour elle que de traverser ce salon. Elle sentait sur elle les regards des quelques clients présents. Oui, elle ressemblait comme deux goutte d'eau à la personne devant laquelle elle s'asseyait. « Bonjour, Daenerys. Je vois que Merlin est en pleine forme... Un chocolat. » Zéléna eu un bref sourire pour la serveuse qui lui avait quasiment sauté dessus. La sorcière prendrait un chocolat chaud. Il lui fallait au moins ça pour rester assise sur cette chaise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    Jeu 22 Jan - 22:36

Parfaite. C'est le mot pour décrire son arrivée. Elle est parfaite dans sa manière d'agir. Parfaite dans la manière de lui ressembler, parfaite, parfaite, juste parfaitement parfaite. Elle est juste tout ce qu'elle n'est pas. Un mélange confus de soulagement et d'agacement né à la vue de sa très chère sœur. Autrefois elles étaient si proches l'une de l'autre, aujourd'hui elles sont limitées à de simple banalité. A moins que leur relation aussi ténue soit telles, reste l’évanescent souvenir du passé. Pas besoin de questions stupides tel que comment vas-tu ? Très bien, merci et toi ? Elles le savent, parce qu'elles sont jumelles et partagent le même souffle. Sa commande arrive en même temps que celle de sa sœur. Elle ne se saisit pas de sa tasse, se contentant de jeter un petit regard de dégoût. En un tel lieu elle ne voit pas en quoi elle devrait cacher le fond de son mépris. Elle finit par la repousse avec un petit soupir de résignation. Hors de question de boire ce breuvage, elle tient à sa vie et n'a pas prit de potion pour se munir des poisons.

« J'ai cru entendre que tu allais te marier. » Ce n'est pas un reproche, mais cela sonne comme tel. A moins que cela en soit un, elle ne sait pas vraiment. Elle n'a pas reçu d'invitation, secrètement elle espère qu'elles n'ont pas encore été envoyées. Elle aimerait y assister, être au premier rang même, voir derrière elle, comme témoin. Au mariage de James elle n'était que demoiselle d'honneur avec sa sœur. Elles avaient souris toutes les deux avec cette stupide rouquine, simplement pour faire plaisir à James. Ce n'était que le temps de la cérémonie, elle s'est bien garder de jouer le rôle d'une véritable demoiselle d'honneur.

Elle fait tourner la tasse de thé entre ses mains pour les occuper. « Il s'appelle Hélios c'est cela ? » Elle sait très bien comme il s'appelle, ainsi que sa carrière et sa famille. Elle considère savoir tout de lui. Allant de son plat préféré à la dernière paire de chaussettes qu'il a porté. User de sa prestance dans la mafia pour des affaires aussi personnelles ne fait pas bon genre, mais c'est sa sœur, elle ne peut pas la laisser dans les bras de n'importe quel type. Même s'il lui arrive d'agir comme une petite idiote de sang-de-bourbe et même si elle croit à ces stupides romances, elle se doit de la protéger.

Pourtant ses propres questions sonnent comme une étrange menace à ses propres oreilles. Elle ne le voulait pourtant pas. Ce sont des questions guère innocentes, certes, mais des questions d'une sœur pour une sœur. Rien d'autres. Elle voudrait ajouter quelque chose pour atténuer le ton, mais elle le désagréable sentiment de s'empêtrer dans les mots. Comme d'habitude, elle perd tout ses moyens devant cette sœur qu'elle a perdu. Elle la connaît si bien et en même temps elle n'est qu'une parfaite inconnue. Délicieux et atroce paradoxe que voilà.



TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 71
Age : 20

Dragée surprise
MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    Sam 7 Fév - 22:04

Au grand étonnement de Zéléna, sa commande arriva rapidement. Elle eut un petit pincement de lèvre en voyant la tasse crasseuse et le liquide bien trop brun qui y reposait. Elle imita alors sa sœur en repoussant sa tasse et passa une de ses mains sur la tête de Merlin qui s'était hissé sur une chaise à côté d'elle. Elle lui fit un sourire avant que Daenerys n'engage la conversation. Une conversation qui s'annonçait houleuse. Zéléna ne pouvait que prendre en reproche ce qu'elle venait d'entendre. Elle garda néanmoins son sourire.

« En effet... Nous n'avons pas encore choisi la date. Alors je n'ai pas trouvé nécessaire de prévenir la famille. »

La famille attendrait. Elle attendrait que tout soit prêt et certain. Zéléna ne voulait pas leur laisser le temps de faire quoi que se soit qui puisse aller contre elle et Hélios. Elle voulait les surprendre, les mettre devant le fait accompli. Leur montrer qu'ils n'avaient rien a dire, mais juste à sourire et à être heureux pour elle. Cela était valable pour Daenerys, bien qu'elle lui demanderait d'être une de ses demoiselles d'honneur. Elle ne savait trop quand le lui demander, mais elle ne le ferait certainement pas ici. Pas dans ce lieu miteux. Elle pensa qu'elle devait l'inviter à un dîner. Un dîner qu'elle ferait chez elle histoire de ne pas attirer l'attention sur elles.

Au prénom d'Hélios, Zéléna ne put s'empêcher d'avoir un sourire mielleux. Elle s'était faite à l'idée que Daenerys aurait fait une inspection complète sur son fiancé. C'était tout à fait normal dans la famille et au moins, Zéléna ne pouvait qu'avancer à ses proches qu'Hélios était parfait. L'on ne pouvait lui reprocher quoi que se soit et mieux ne valait-il pas que l'on lui parle de son sang. Cela ne voulait rien dire pour elle. Hélios était celui qu'elle avait choisi parmi tous les autres et ce n'était pas sans raison. Lui et elle se comprenait et c'était avant tout pour cela qu'elle voulait passer le restant de sa vie à ses côtés.

« Oui, Hélios... D'ailleurs, il aimerait beaucoup te rencontrer. Si tu trouves le temps, nous devrions fixer la date d'un dîner ou d'un déjeuner. Le plus tôt serait le mieux, mais je suppose que l'entreprise familiale te laisse peu de temps libre ? »

Intérieurement, Zéléna se félicita de ses derniers mots. Des mots qui reflétaient pourtant la vérité. Plus les années avançaient et moins Zéléna ne voyait sa sœur. D'un autre côté, elle le voulait. Elle entretenait cet éloignement. C'était en quelque sorte la punition qu'elle donnait à sa sœur pour le mal qu'elle lui avait fait. Un mal qui pourtant la faisait souffrir. Elle ne pouvait s'empêcher de penser chaque jour à sa sœur. Pour l'oublier elle, c'était plongé dans ses livres, mais ce n'était que repousser le problème.

« En parlant de ça... Comment vont les affaires ? Je présume que toi et James faites un tabac. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    Dim 8 Fév - 18:13

Elle n'avait pas choisit de date. Elle en était soulagée, ainsi elle pouvait encore garder l'espoir d'être invitée au mariage de sa jumelle. Mais voudrait-elle y aller ? Troublée par cette question, elle eut le malheur de porter à ses lèvres la tasse. Le goût écœurant du liquide qu'ils osent appeler thé envahit sa bouche. Ses années de disciplines lui permirent d'éviter une grimace tout à fait inconvenante. Daenerys reposa la tasse et jetât un regard sombre à son chien qui la trahissait. Il aimait Zelena, il l'avait toujours appréciée, mais il agissait comme s'il s'agissait de la plus belle personne au monde et ceci, cela la blessait. « Oui, Hélios... D'ailleurs, il aimerait beaucoup te rencontrer. Si tu trouves le temps, nous devrions fixer la date d'un dîner ou d'un déjeuner. Le plus tôt serait le mieux, mais je suppose que l'entreprise familiale te laisse peu de temps libre ? » Elle ne put retenir une expression de surprise. Elle pencha le visage afin de s'en cacher. Elle voulait qu'elle fasse la rencontre de son fiancé ? Elle ne savait que répondre. Elle n'était pas du genre à jouer les mondanités pour le plaisir, elle s'y pliait uniquement parce qu'elle n'avait pas le choix. « En parlant de ça... Comment vont les affaires ? Je présume que toi et James faites un tabac. » La sorcière ferma les yeux et inspira profondément.

Pouvait-elle lui en parler ? Non. Elle ne faisait plus partie de l'affaire familiale. Elle reposa la tasse avec douceur sur la table. « Nous faisons de notre mieux, effectivement. » Du bout du doigt elle se mit à faire des arabesques dans la poussière. « Ne crains-tu pas que je te vole de nouveaux ton amoureux si j'en fais la rencontre ? » Elle avait sifflé la remarque avec perfidie. Elle devrait en avoir honte, mais aucunement. Après tout, c'était Zelena qui avait commencé. C'était elle qui l'avait trahit la première en le croyant, cet imbécile, finalement il l'avait quittée. Par contre, elle avait perdu sa jumelle. « Merlin. » Elle tapota son genoux d'un geste impétueux. Le petit animal jetât un regard désolé à Zelena et quitta sa douceur pour rejoindre les pieds de sa maîtresse. Elle ne sait trop si elle voulait faire la connaissance du fiancé de sa sœur. D'un côté c'était une main tendue, un moyen de lui offrir la paix.

Toutefois elle était incapable de lui faire confiance pleinement. Après tout, n'était-elle pas une Potter ? N'était-elle pas sa jumelle ? Elles partageaient bien plus qu'un don et un physique similaire. Elles étaient toutes deux deux êtres semblables, un âme pour deux corps. Du bout des doigts, la sorcière repoussa une mèche de cheveux. « Et bien je suppose que je n'ai pas le choix que de venir faire sa connaissance étant donné qu'il va rentrer dans la famille» Le dernier mot avait été prononcé avec perfidie. Il voulait tout dire. On ne rentre pas chez les Potter comme cela.




TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 71
Age : 20

Dragée surprise
MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    Dim 1 Mar - 21:37

Les paroles de Daenerys firent regretter à Zéléna son invitation. Au moins, elle avouait ses fautes... Fallait-il oublier la manière dont elle s'y prenait. Mais Zéléna n'allait pas se laisser ainsi déstabiliser par sa sœur.

« Il n'y a aucune crainte à avoir. Hélios vaut mieux que cela. Mais si tu as peur de tomber sous son charme, je ne t'oblige en rien à le rencontrer. Après tout, le voir le jour de mon mariage sera suffisant. Ce n'est pas comme si nous nous attendions à l'avenir à de long repas de famille. »

Regardant Merlin s'éloigner, Zéléna lui faisait un bref sourire avant de faire signe à une serveuse qui passait.

« Vos tasses son plutôt jolies... Mais elles le seraient plus si vous vous donniez la peine de retirer leur pellicule de crasse. Enlevez-moi ça et ne revenez pas. Je suis sur le point de partir. »

Zéléna regarda sa montre. Il était tôt, mais c'était comme si elle était restée des heures dans cet endroit minable. L'odeur y était plus suffocante que d'habitude et elle en avait presque la nausée.

« Je ne comprends pas pourquoi nous continuons à venir dans ce gouge... »

Zéléna voulait être tout sauf ici. Elle avait un pincement au cœur de colère et une envie irrésistible de retourner à ses bouquins. À chaque foi qu'elle voyait sa sœur, elle éprouvait l'irrésistible envie d'aller dicter à sa plume des chapitres entiers. Voyait-elle sa sœur depuis quelques minute que déjà, elle voulait fuir. De toute façon, Daenerys allait visiblement bien, tout comme Merlin alors pourquoi s'attarder ?

« Contente de voir que tu es en forme, tout comme Merlin. Mais, le temps passe et j'ai d'autres occupations. Entre mon mariage, mes livres et la politique, j'ai mille fois de quoi m'occuper. »

Accrochant sa cape et prenant son sac, Zéléna regardait sa sœur. Au moins, elle attendrait que Daenerys se congédie-t-elle aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 108
Age : 23

MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    Lun 2 Mar - 19:11

Le mot de trop avait été prononcé. Celui qui fit rompre le charme désastreux de leur rencontre. D'un ton tout aussi froid Zelena coupa court à la conversation, trouvant dans l'ironie de Daenerys la simple preuve qu'elle avait eut raison de ne pas croire sa jumelle. La sorcière plongea son regard dans sa tasse de thé, ne disant rien, tendit que sa sœur apostrophait la serveuse pour la réprimandait pour sur la propreté douteuse de la vaisselle. C'était la fin. Le mot de trop avait été prononcé de toute manière. Elle leva un regard hésitant, avec une lueur d'espoir que cette fois-ci leur rendez-vous se terminerait d'une manière différente. « Je ne comprends pas pourquoi nous continuons à venir dans ce gouge... » On venait de souffler de manière cruelle sur la lueur qui brillait dans son regard. Il s'éteignit brusquement pour devenir froid et amer. « Contente de voir que tu es en forme, tout comme Merlin. Mais, le temps passe et j'ai d'autres occupations. Entre mon mariage, mes livres et la politique, j'ai mille fois de quoi m'occuper. » Elle était déjà prête à partir, soumise simplement aux règles de la bienséance qui le retenait.

Daenerys se releva avec lenteur. « Tu as raison. » Elle attrapa sa cape, Merlin se mit à gémir, cachant sa tête entre ses pattes. « Nous ne devrions plus venir ici, nous devrions même cesser tout simplement ces rendez-vous, car tu es si... occupée» Son ton était acide. « Je suis ravie toutefois de voir que tu as bien plus confiance en ton fiancée qu'en moi. L'âge ne t'a pas changé, tu es toujours cette tête de linotte qui se laisse dominer par le genre masculin. Merlin. » Le chien se mit sur ses pattes arrières dans un parfait numéro qu'il avait l'habitude de jouer encore et encore. Avec dignité elle s'en saisit et s'en alla d'un pas vif, ne prenant pas la peine de régler sa note. Après tout, sa sœur n'avait-elle pas les moyens pour cela ? Une grande écrivain comme elle. Elle s'apprêta à passer le seuil du salon de thé, mais ses devoirs la rappelèrent à elle. Elle ravala ses larmes, releva la tête, digne, et salua sa sœur de manière courtoise.

Le devoir avant les sentiments. Ce ne fut qu'une fois celui-ci accomplit qu'elle s'autorisa à serrer son chien dans ses bras et baisser la tête pour cacher les larmes qui roulaient à présent sur son visage.





TOUS LES HOMMES MEURENT UN JOUR
Par chance moi je suis une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 71
Age : 20

Dragée surprise
MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    Lun 16 Mar - 21:26


Zéléna regardait sa sœur le regard froid. Elle écouta ce que celle-ci avait à lui dire en essayant de ne pas perdre pied. Cependant elle ne put empêcher qu'une mèche de ses cheveux ne prenne une couleur rose foncé. Remarquant cela, elle en fut d'autan plus énervé, sans compter les quelques clients qui les regardaient avec intérêt. « Tu parles sans savoir Daenerys... Si de nous deux, il y en a une qui n'a pas changé, c'est toi. Tu es toujours cette caricature de la parfaite héritière que j'ai quitté pour l'Amérique. Je pensais que mon éloignement te montrerait qu'il n'y avait pas que les affaires dans la vie... Mais j'avais tort. En même temps, c'était prévisible. Je n'oublie pas que tu as préféré la succession à moi. »

Posant son sac sur son épaule, Zéléna se dirigeait vers le bar où elle y déposait quelques pièces sans oublier de partager son mécontentement avec le tenancier. Ses cheveux étaient désormais tout de rose foncé. Elle ne voulait pas qu'Helios la voie avec cette couleur de cheveux, mais elle aurait surement du mal à sortir de son énervement. Il n'était pu question de rentrer écrire son livre, mais surtout d'aller se calmer devant une bonne tasse de chocolat chaud avec pour paysage un beau bouquet de roses.
Elle pleurerait surement, mais pas tout de suite. Ce ne serait qu'une foi calmée qu'enfin, elle s'autoriserait à verser quelques larmes. Peut-être irait-elle jusqu'à se venger en n'incluant pas sa sœur dans les invités, mais elle avait encore 5 mois pour y réfléchir. Là maintenant elle espérait qu'Hélios soit à la maison. Elle avait besoin d'un câlin et s'il n'était pas là elle irait surement voir Lily et les enfants. Au moins, eux, étaient d'une bien meilleure compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et nous revoilà.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Et nous revoilà.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nûrz Ghâshu nous revoilà !!!
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Teapot  :: 
Londres
 :: Allée des Embrumes
-
Sauter vers: