Partagez | 
 

 [ALLEMAGNE, Château de Zähringen] Anthée & Reiner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ecrits : 29

Gnome au poivre
MessageSujet: [ALLEMAGNE, Château de Zähringen] Anthée & Reiner   Lun 9 Fév - 21:44





« Pour arriver à ses fins il faut savoir se présenter sous un dessein céleste. »

feat ANTHEE


Ton regard se perd sur cette étendue glacée que le mouvement d'un monstre fait trembler. Cela te donne le sourire. Tu espères qu'aujourd'hui tes petits monstres seront dociles. Tournant le dos à la grande fenêtre, tu regardes alors les draps de ton lit bouger. La belle Anastasia se réveille tranquillement. Ses jambes disparaissent sous les draps tendis qu'elle remonte lentement le tissu sur sa poitrine. Tu as un léger rire. Tu ne sais si ce geste est de la pudeur ou si elle a simplement froid. Toujours est-il que tu n'y prêtes guère plus d'attention. Tu sors de la chambre nu comme un verre et comme chaque jour, croisant l'un de tes elfes, tu lui demandes de nettoyer au plus vite ta chambre après avoir ramener la lady dans ses appartements. Tu croises bien évidemment ton valet qui te suit jusqu'à ton dressing. Là, tu enfiles des vêtements chauds avant de te diriger vers les escaliers et de les descendre en un fragment de seconde.
« Charles, mon ami. Tu te traînes »
Après plus de 15 ans, tu lui ressors cette même phrase en le regardant descendre les escaliers à son rythme d'Homme. Tu ris quelques instants avant de prendre dans tes bras ton vieil ami vampire qui va se coucher.
« Passes une bonne journée Reiner. L'une de tes harpies est dans ton bureau. »
Tapotant la joue de ton ami, tu lui souris avant de prendre la direction du dis bureau. Tu y trouves alors une Harpie dénudée assise sur ton bureau. Refermant la porte derrière toi, tu t'adosses à elle et regardes avec attention l'œuvre d'art qui se trouve devant toi. Le sourire aux lèvres, tu vas finalement t'asseoir à la chaise de ton bureau. La jeune femme vient alors se poser sur tes genoux en te donnant un parchemin. Un parchemin que tu ouvres et que tu parcours rapidement. Visiblement, tes affaires françaises fonctionnent très bien et ta contrôleuse harpie à des idées pleins la tête. Ses idées lui font poser ses lèvres sur les tiennes, tandis que ses mains défont ce que tu viens à peine d'enfiler. Tu la plaques alors contre la surface du bureau pour finalement la quitter après quelques minutes de caresses. Tu n'oublies pas qu'une jeune demoiselle devrait bientôt arriver à la lisière de la forêt.

Le carrosse noir avance lentement sur la neige. Il est tiré par l'un de ces monstres que seul un homme ayant vu la mort peut observer. Bientôt les grilles s'ouvrent et une silhouette apparaît devant toi. Un sourire né sur ton visage. Tu sautes du carrosse en retombant tout en douceur sur le sol glacé et te dirige vers elle. Tu lui prendras la main après une légère révérence de la tête pour y déposer un baiser. Tu respires alors son parfum qui te transporte de désir. Heureusement pour elle, tu sais te contrôler.

« Bienvenue au château de Zährigen, mademoiselle Gaunt. Vous y trouverez et j'en suis certain, de quoi vous donnez matière à réfléchir. »

Souriant toujours, tu lui proposeras ton bras pour la conduire jusqu'au carrosse. Qu'il y eu une distance infime t'importait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 79

Dragée surprise
MessageSujet: Re: [ALLEMAGNE, Château de Zähringen] Anthée & Reiner   Lun 9 Fév - 23:42

&

Pour arriver à ses fins, il faut
savoir se présenter sous
un dessein céleste.

Anthée se réveilla en sursaut. Elle regarda autour d'elle. Une campagne enneigée s'éparpillait sur plusieurs kilomètres. Les yeux rivés sur une nouvelle cicatrice, elle tenta de se remémorer la journée de la veille. Elle avait sans doute couru quelques temps après une bête féroce avant de s'assoupir. La sorcière consulta sa montre. D'ici quelques instants, elle devrait se trouver devant la demeure d'un riche mage qui possédait, disait-il, des animaux fantastiques d'une grande envergure. Sans plus de cérémonie, elle transplana. L'endroit qui se dessinait à présent lui était familier. Un grand lac s'étendait face à elle mais la surface de l'eau était gelée. Elle s'y approcha. Un visage lui souriait de l'autre côté de la paroi glacée. Une fille aux cheveux foncés et bouclés lui souriait d'une manière qu'elle définit comme un peu arrogante. Ses yeux se faisaient petits mais ils étaient sombres et charmeurs, et la jeune fille connaissait ce regard. Ce n'était pas une vue superficielle, mais pleine de fougue comme si elle lui volait chaque secondes passées à se miroiter dans son reflet. Elle sortit de sa sacoche une brosse et entreprit de retrouver une apparence convenable, puis dégaina sa baguette. A l'aide de celle-ci, elle fit un petit trou dans la glace et s'aspergea le visage avec l'eau qui s'en émanait. Le froid lui revigorait ses sens. L'esprit au clair, elle dégagea de son sac quelques habits de rechange et s'habilla avec, rangeant soigneusement les anciens.

La magizoologiste décida qu'il fut temps de bouger. Elle tourna sur elle-même avant de disparaître et d'émerger ailleurs, dans un lieu nouveau cette fois-ci. Un carrosse ne tarda pas à faire son entrée, dévoilant un homme d'une trentaine d'années qui sauta allègrement au-dehors et vint se placer devant la fourchelang. Un sourire légèrement méprisant sur les lèvres, elle le laissa s'essayer à la révérence et, à sa surprise, au baise-main. Tout en prenant doucereusement son bras, elle se demanda si toutes les femmes avaient droit à un tel traitement. A peine quelques mètres plus tard, elle le lâcha et s'installa à l'intérieur du carrosse.

Je l'espère, répondit-elle d'une voix guère plus forte qu'un murmure. Quel genre d'activités pratiquez-vous pour posséder tant de créatures qui je crois, ne sont pas légales ? Sinon, pourquoi serais-je ici, si ce n'est pour découvrir de nouveaux animaux ? ajouta-t-elle sur le ton de la conversation.

La brunette rabattit sa veste en cuir sur ses épaules, quelque peu anxieuse à l'idée de rester dans un endroit si étroit, se contentant d'hausser un sourcil lorsqu'elle eut fini, signalant qu'elle attendait toujours sa réponse.
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ecrits : 29

Gnome au poivre
MessageSujet: Re: [ALLEMAGNE, Château de Zähringen] Anthée & Reiner   Mar 3 Mar - 12:27

« Pour arriver à ses fins il faut savoir se présenter sous un dessein céleste. »

feat ANTHEE


En quelques instants, tu devenais fan de cette jeune fille. Elle avait dans le regard un quelque chose qui t'intéressait. Tu aimais les femmes passionnées et tu ne doutais pas qu'elle le fût. Tu trouvais cela fort étrange pour une jeune femme d'être à ce point épris par la nature sordide du monde qui vous entourait. Toi-même, tu n'étais pas normal. Tu ne rentrais pas dans les conventions. Les demis vampires comme toi étaient très peut nombreux et cela se comprenait. Les sangs qui les composaient n'étaient pas faits pour se mêler. Ça en plus des mondes qui se fermaient devant eux.
Au fond, tu te moquais bien de tout cela. Assis bien confortablement dans la calèche, tu humais délicatement le parfum de mademoiselle Gaunt, dont tu ne pus que constater le franc parlé. Tant mieux pour toi, tu n'étais pas de ceux voulant tourner autour du pot. Tu aimais te servir des règles de la bourgeoisie pour t'imposer, mais là, tu n'en avais pas besoin. Il n'y avait ici nul maître autre que toi. Tu étais dans ton antre et peut être aurait-il mieux fallut que la demoiselle n'eut pas répondu à ton invitation.

« Je crains qu'en vous donnant l'étendue de ma profession, vous ne me détestiez... Je suis pour certain un assassin... Un meurtrier d'animaux... Dans votre métier vous avez surement entendu parler du vignoble de Zähringen, situé en Bulgarie ? »

Evidement, tu ne dévoilais que la face légale de ton entreprise. Il n'était pas nécessaire de parler de cette autre industrie du sang se trouvant dans les profondeurs abyssales de ton château. Sans parler de cette autre industrie du plaisir.

« Je ne suis pas un grand sentimental, mais je ne souhaite pas qu'une horde de vampires s'attaque à d'humains sans défense. Bien que cela n'empêche en rien leurs crimes... Mes créatures ne sont pas que des investissements. Il y a quelques créations de scientifiques dont j'admire les œuvres. Vous allez pouvoir vous en rendre compte dans quelques instants. »

La calèche avait maintenant franchi l'épaisse forêt. Il était désormais possible de voir le château et le lac qui l'accompagnait. Plus les années passées, plus l'on avait l'impression que le lac engloutissait les pierres grisâtres d'une demeure vieille de plusieurs siècles. Tu avais toujours adoré ce château et ses secrets. Il était plus que ton refuge. C'était pour toi comme un autre monde que tu étais le seul à pouvoir guider. Ici, tu pouvais être le demi-vampire que tu étais vraiment.
La calèche arrêtée, tu descendais et en bon gentleman, tu allais tendre ta main à Anthée. Regardant le ciel nuageux, tu fronçais les sourcils afin qu'il se fasse plus doux et que la neige tombe moins rapidement. C'était ça aussi être un Zähringen. Il fallait apprendre à dominer ce ciel magique qui n'en faisait qu'à sa tête.

« J'espère que vous ne craigniez pas le froid. Nous allons commencer par jeter un bref coup d'œil au lac avant de rentrer boire un thé devant la cheminée. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ALLEMAGNE, Château de Zähringen] Anthée & Reiner   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ALLEMAGNE, Château de Zähringen] Anthée & Reiner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les "toulousains" et les EC en Allemagne
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)
» [Aisne(02)] Château de Coucy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Teapot  :: 
Au-delà
 :: Reste du monde :: Reste de l'Europe
-
Sauter vers: