Partagez | 
 

 Au clair de la lune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ecrits : 56

Dragée surprise
MessageSujet: Au clair de la lune.    Mer 1 Avr - 15:36

Craintive, elle avança d'un pas lent et mesuré dans le temple de pierre. Ses grands yeux étaient écarquillés de terreur par tant de majesté. Elle inspira doucement, les paupières closes. La Grande Déesse était présente, elle la sentait remplir ces lieux, elle enveloppait comme les bras chaleureux d'une mère. Elle éjecta l'air de ses poumons toujours aussi doucement et ouvrit ses paupières. La terreur venait de faire place à un sentiment de sérénité. Ce temple était ouvert au monde, le lierre enlaçait les colonnes avec tendresse. Il ne souillait pas la nature, il en faisait naturellement partie. Le lieu était en apparence silencieux, mais si l'on tendait l'oreille, on pouvait tendre le chant des oiseaux, le murmure du vent et les fleures qui valsait. En ces lieux, tout ne faisait qu'un. En plein jour, ce lieu devait être sublime. Elle imaginait les pierres blanches brillaient sous les rayons de l'astre solaire. Créature de la nuit, elle était bannie de ce monde. Elle devait donc se contenter de la froide lueur des étoiles mortes et de l'astre lunaire grave. Elle quitta le temple, pour rejoindre la pelouse. Allait-il venir ? Allait-il la rejoindre ? Il n'avait aucune raison d'aller la retrouver, elle, sa fiancée. Elle n'était rien pour lui, juste une femme qui faisait obstacle à ses désirs et ses rêves. Elle n'était pas stupide, elle en avait parfaitement conscience. Lui donner rendez-vous au beau milieux de la nuit pouvez lui sembler étrange, mais elle ne pouvait autrement. S'agenouillant devant un arbre, elle baisse la tête, soumise, murmurant d'une voix ferme sa prière à la grande déesse. Inlassablement, elle répétait les même mots. Ils avaient sur elle quelque d'apaisant.

Elle se tut. Entendant ses mots avec plaisir s'éteindre dans le silence. Elle leva la tête vers les cimes de l'arbre. Elle attendait un signe de la Grande Déesse. Cependant, elle était bien trop misérable pour que cette dernière daigne de lui accorder un signe qui la rassurerait. Elle se releva, essuya la terre sur sa robe et rabat sa capuche sur sa tête, cachant ainsi son visage. Elle se promena dans le temple, l'oreille tendue, elle espérait qu'il viendrait bientôt. Après tout ce lieu n'était-il pas étrange pour un rendez-vous ? L'ancien temple de la Grande Déesse qui venait de renaître de la terre. Il ne faisait pas partit du culte, il ne pourrait pas comprendre l'importance à son cœur de ce lieu divin. Elle continua à avancer à pas lent dans les lieux. Le regard rêveur et les pensées perdues dans un autre monde. Elle cherchait à formait des mots dans son esprit. Ceux qui lui permettrait de tout lui expliquer. Elle ne voulait pas le terrifier, elle voulait le garder pour lui, mais elle savait déjà que son sort était scellé. Il allait la rejeter. Il n'hésiterai pas à profiter de cette nouvelle condition pour tout briser entre eux. Il ne voulait pas d'elle. Elle l'aimait simplement grâce à des filtres. Elle n'était pas la fille stupide qu'on pensait. Elle était parfaitement lucide.

Elle entendit des pas venir au loin. Son ouïe s'était aiguisée avec sa mort, ironie des choses. Elle courut quelques mètres en direction des pas, puis se reprit, marchant d'un pas mesuré et digne d'une demoiselle. Comme on l'attendait d'elle. Il était là, il était venu, elle était soulagée. Un sourire épanouie éclairait ses lèvres dans l'ombre de sa capuche, mais disparu bien vite à la vue de son fiancé. Elle allait devoir tout lui avouer. Elle allait le dégoûter. « Tu es venu. » Elle leva les mains pour rabattre sa capuche, mais se reprit au dernier instant. Maintenant qu'ils étaient face à face, il ferait attention à ses traits, à ses lèvres, à ses crocs. Elle laissa retomber ses mains. « Je suis... suis heu... heureuse. » Elle balbutiait. Malgré toutes ces années, elle continuait à balbutier. Elle n'arrivait pas à agir comme elle le devrait. Elle enviait ces femmes qui étaient fortes et qui étaient capables de parler avec force et ardeur à leur amant. Elle n'en était pas capable, si elle le faisait, alors la voix reviendrait et la punirait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Au clair de la lune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]
» Au clair de la lune [Asuna]
» Mettons les choses au clair! (NYI,PHI,MTL,SJ) :D
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» Au clair de la lune [Asuna Tutsiki]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Teapot  :: 
Au-delà
 :: Avalon :: Temple de la Grande Déesse
-
Sauter vers: